Bienvenue à vous, visiteurs!

11903868_10207439912498710_4531734079834916272_n

  • Pourquoi faire ce blog subitement?

Car aujourd’hui, cela fait un peu plus d’un an que mes habitudes alimentaires ont commencé à prendre une nouvelle direction. J’ai donc suffisamment de choses en tête qui ont envie de sortir et d’être partagées à tous ceux qui cherchent à manger mieux et à se sentir mieux mentalement et physiquement.

J’ai parcouru pas mal de sources différentes comprenant des vidéos, des articles, des livres,…  Je sais à quel point il est dur de s’y retrouver dans toute cette masse d’informations qui nous entoure, surtout dans ce domaine assez tendance en cette période il faut l’avouer.  Il existe des contradictions pour tout. Le tout est de parvenir à retenir l’essentiel et d’adapter ces savoirs à soi-même car nous sommes tous différents. Il n’y a pas une théorie complète et unique pour tout le monde sur la façon de s’alimenter. Il faut se documenter, essayer puis adapter en fonction de soi.

Simple envie & besoin de partager certains moments importants dans ma vie afin que cela puisse peut-être faire « tilt » chez certain(e)s d’entre vous.

Principalement axé sur mon changement alimentaire et sur ma nouvelle vision des choses, mes articles suivront au fil du temps.

En espérant partager et échanger avec vous🙂

  • Mais encore?

Je vais commencer par partager mon évolution alimentaire pour ensuite tenir à jour des rubriques récapitulatives, entre autres sur les aliments à privilégier dans une alimentation dite « saine » et ceux à bannir ou à limiter, avec les pour/contre. Sans pour autant me ranger dans une catégorie (végan, végétarien, flextarien, frugivore,…).  Je préfère rester « neutre » et me concentrer sur la santé et le bien-être mental et physique en général sans rentrer trop dans les détails.

Le but ici est de vous partager mon vécu mais aussi de vous informer globalement sur divers aliments en vous proposant des astuces, des détails ou des recettes simples déjà testées.

Je sais qu’il existe déjà énormément de matière sur le sujet mais je vais tenter de faire ceci à ma façon afin de rassembler en un seul blog une multitude d’informations en résumé qui vous seront bien utiles au quotidien.

N’hésitez pas à laisser votre avis en commentaire ou à partager tout type d’information sur les sujets traités ici.

Merci pour votre visite et bonne lecture!

Alain

La Cérémonie du Réveil, les rituels de vie

samuel ganes

Déjà un an que ce blog existe – l’été dernier je le commençais avec un premier post intitulé L’EVEIL, qui aborde les rituels du matin au réveil. Je l’ai relu et me suis rendu compte que mes rituels du matin ont vraiment évolués et ce, grâce à mon approche approfondie de l’Ayurveda. Voici donc un nouvel article sur cette Cérémonie du Réveil auquel je vous encourage.

Les méthodes de yoga par le bais de rituels, voilà selon moi, LA PRATIQUE du yoga elle-même, celle qui se fait quotidiennement avec discipline, hors des classes de yoga, façonnée à votre personne : vos choix, goûts – mettez votre réveil quelques minutes plus tôt et prenez-vous un moment chaque matin pour célébrer votre corps, votre mental et votre esprit.

L’éveil est une naissance, une renaissance. On oublie trop souvent que chaque jour commence à travers l’aube, naissant des ténèbres nocturnes. C’est en soi une victoire de la…

View original post 3 953 mots de plus

Une question d’équilibre.

309368-equilibre-alimentaire-bien-se-nourrir-656x383-3

En ce jour de repos, j’ai une petite envie d’écrire sur mes dernières découvertes.

Je remarque depuis peu que plusieurs témoignages se regroupent avec le temps, au niveau de l’alimentation restrictive, vivante, crue,… (voir liens ci-dessous).

Depuis le départ, je n’ai jamais été dans les extrêmes, dans un dogme. J’ai commencé à m’éveiller sur l’alimentation avec des vidéos de Thierry Casasnovas, Gilles Lartigot, entre autre. Cela m’a énormément interpellé, et j’ai progressivement adapté ma façon de m’alimenter, d’observer ce qui m’entoure, de ressentir ce qu’il se passe dans mon corps,… Une nouvelle passion s’offre à moi, bref, les déclics habituels en somme!

Je n’ai pourtant pas été jusqu’à devenir crudivore, frugivore, vegan, … Alors que beaucoup vont jusque-là. Pourquoi? Car cela me semblait trop extrême et trop difficile à réaliser tant au niveau mental que social. Après, je ne juge personne, chacun est libre de vivre ses expériences à sa manière, de voir ce qui lui convient, c’est comme cela qu’on apprend et qu’on évite de jugements. Nous sommes tous différents et possédons un organisme plus ou moins fragile. À nous de voir ce qui convient le mieux.

Par la suite, j’ai multiplié mes sources, et petit à petit, je me suis fait un résumé des choses à conserver et d’autre à adapter en fonction des besoins.

Le but ici n’est pas d’imposer un « régime », loin de là, il s’agit simplement de donner une idée.

Matin:  Variante entre: tisane, eau, jus via extracteur, fruit, porridge (en respectant les associations).

Midi: Salades crues souvent accompagnées d’une part de cuit (quinoa, riz, sarrasin, semoule d’épeautre,…) avec graines trempées, graines germées, huiles de noix, vinaigre de cidre de pommes, sauce soja, sirop d’agave, houmous, toast sans gluten,…

Goûter: Fruits ou une poignée d’oléagineux trempés (sauf si déjà consommés au matin ou à midi).

Soir: Repas souvent cuit à base d’aliments brut et parfois avec du tofu mariné, seithant, poisson, œuf ou burger végétal. Parfois, un potage ou un smoothie font l’affaire.

J’évite principalement:

  • Les produits laitiers, mis à part  aux rares occasions, je n’en achète plus. Je consomme juste de temps en temps des alternatives végétales en cuisine. Car cela me rend vraiment malade, mal de ventre, perte d’appétit et réapparition brève d’acné.
  • Les produits aux sucres raffinés car je ressens vraiment un mal-être également après plusieurs jours d’abstinence. Vive le sucré des fruits!
  • L’alcool, j’ai bu mon premier verre vers 21 ans et je me suis toujours arrêté avant d’être malade. Cela ne m’a jamais vraiment attiré. En société, je m’autorise un verre de temps à autre sans plus car là aussi je ressens une perte d’énergie durant plusieurs jours, une perte de clarté au niveau mental ainsi que de la déshydratation.
  • Le gluten car les rares fois ou je consomme du pain ou des pâtes, la digestion prend un temps dingue et me sent ballonné durant plusieurs jours. Cela n’a aucun intérêt nutritionnel pour moi.
  • Les viandes/charcuteries, je m’autorise de temps en temps de la volaille bio si possible, mais cela ne m’attire vraiment plus.
  • Les sodas, je n’en consomme plus jamais!

Et ce depuis environ presque deux ans, de manière progressive, automatique, naturelle. C’est sûr qu’en consommant moins de certains aliments, automatiquement, nous perdons l’habitude de les digérer mais cela montre aussi que l’on se rend plus vite compte de ce qui est bon ou non pour nous. Il suffit d’être attentif au ressenti.

Peu importe les critiques, je sais que ma direction me convient, rien n’est à 100% et je m’adapte pour un mieux. Il arrive de temps à autre ou une envie soudaine se manifeste, je préfère céder et passer à autre chose, c’est tellement rare!

En bref, je fais plutôt attention durant la plupart du temps et lorsqu’une occasion se présente, c’est la galère car tout ce que j’évite est présent et mélangé: alcools, sauces, viandes, sel, sucres, lactose, gluten… Quand j’évite ces derniers durant deux semaines, je commence à me sentir mieux en ayant un meilleur transit. Tandis qu’un excès se présente, c’est tout l’inverse; mauvais transit, pertes d’appétit (le corps stoppe l’envie afin de pouvoir éliminer) et automatiquement je ressens l’envie de jeûner le lendemain et de me reposer, ce que je ne fais pas forcément mais je mange moins et plus simplement pour limiter le travail digestif. Le tout est de ne pas tomber dans le piège des apéritifs et compagnies qui font manger plus que nécessaire. Si l’on en consomme, autant que ce soit modérément, les conséquences seront moindres.

J’ai eu une période de perte d’énergie, de fatigues, j’ai même du réduire mes séances de sport à la salle à un moment. J’ai supposé qu’il y avait quelque chose à modifier dans ma façon de faire. J’ai alors augmenté l’apport calorique dans mes journées en ajoutant une part de cuit dans mes salades froides du midi et en ajoutant un petit déjeuner costaud en cas de besoin et cela se passe mieux depuis.

Il y aura toujours des contradictions sur tout, c’est un fait. De plus, nous n’avons pas encore assez de recul par rapport à toutes les « modes » alimentaires. Ce qui pour moi est sûr, c’est qu’il faut manger local, de saison, en apportant quotidiennement des fruits, légumes, graines et oléagineux trempés. Le reste intervient en plus petit pourcentage et c’est à chacun d’adapter ceci.

Le mot de la fin est donc, ne cherchez pas une seule personne à suivre, un seul livre à lire, un seul régime à adopter mais essayez, testez, sans excès, petit à petit et voyez les résultats que cela vous procure. C’est la meilleure façon de voir ce qui vous convient là pour le moment. La vie est faite de variante, rien n’est figé. Les besoins varient en fonction de votre état, de votre mode de vie, de votre environnement, de votre vie sociale à un moment donné.

Je vous invite à regarder les vidéos ci-dessous:

« Un Pistolet Dans l’Assiette – Partie 1/2, Interview de Robert Masson »

« [Interview] Naïby Jacques / Alimentation vivante / crudivore / de bon cru »

« Vévé vs REGENERATOR Version intégrale ! #alimentation #santé #casasnovas #débat »

« Le Sportif Vivant devient Force Pure »

Merci pour votre lecture, n’hésitez pas à réagir!

Le Jeûne

france5.fr_-660x400

La fameuse étape du jeûne.  Cela m’a longtemps fait « peur » de sauter un repas mais plus je m’informe, plus je suis attentif à mon ressenti et plus j’ai confiance en ce principe. D’autant plus que les preuves ne manquent pas à ce sujet.

D’ailleurs, depuis quelques mois, je ne mange quasiment plus dès le réveil (je bois une tisane ou un jus via extracteur). En effet, j’attends minimum 10h pour manger un petit quelque chose; fruit, poignée de fruits secs ou porridge. Alors qu’avant, même quand la faim n’était pas encore là, je déjeunais sans me poser de questions. Progressivement, j’ai pris conscience que de jeûner un minimum était bénéfique!  J’ai plus facile à le faire un peu chaque jour plutôt que d’enchaîner plusieurs jours étant donné mon poids (même si je n’ai encore jamais tenté la chose) mais en cas de maladie ou de divers soucis de santé, cela serait sans doute bien utile. J’ai donc acquis cette habitude et c’est bien plus agréable ainsi, cela permet de prolonger le nettoyage de la nuit tout en laissant du temps au système pour se réveiller entièrement.

Pour la première fois, j’ai ressenti le besoin de jeûner, automatiquement, sans y avoir pensé.  Pour résumer les choses, samedi, j’ai passé une journée (et soirée) de célébration familiale comprenant apéritifs et plusieurs services. L’accumulation des divers mélanges alimentaires, l’étendue des repas sur plusieurs heures ainsi que le décalage horaire du sommeil ont fait que le lendemain, j’avais toujours une sensation de satiété, comme si je venais de quitter la table. N’ayant pas du tout la sensation de faim ou de soif, je ne me suis pas forcé. Je me suis levé après 8h de sommeil et j’ai simplement bu une tisane avec un peu de miel. Ce n’est que durant l’après-midi que je me suis fait un smoothie d’environ 350 ml (banane-épinard-lait de coco) et même s’il m’a bien goûté au début, j’ai bien senti que la digestion n’était pas terrible, je me sentais alourdi et j’ai su que j’aurais dû m’en passer.

Je décide alors d’aller me balader environ 1h sous les premiers rayons du soleil printanier, malgré ma faible énergie, j’ai pu marcher tranquillement sans soucis, cela m’a procuré beaucoup de bien. En rentrant, vers 17h30, je décide alors de manger une pomme en me disant que cela ne pourrait me faire que du bien. Pas de soucis à signaler mais je ne ressentais toujours pas le besoin ou l’envie d’avaler quelque chose.

Justement, hasard ou pas, j’étais tombé sur cette récente vidéo de Thierry Casasnovas parlant de son expérience du jeûne alterné. J’étais déjà confiant sur cette façon de faire après avoir consulté différentes sources mais cela m’avait d’autant plus rassuré.

Durant la nuit de dimanche à lundi, j’étais réveillé subitement pour aller à la toilette et c’est là que j’avais remarqué que j’avais eu des sueurs inhabituelles, cela prouvait bien que mon corps était en mode détox!

Arriver à lundi, reprise du travail oblige, j’ai démarré ma journée avec une tisane. Ce n’était que ce vers 10h que j’avais ressenti l’appétit revenir peu à peu et j’ai donc consommer ce que j’avais prévu au cas ou, un petit porridge (flocon de riz, lait de riz, raisins secs, graines de chia, noix de brésil, vanille, cannelle) en ayant pris soin de tremper séparément les différents aliments durant la nuit. Pour ce midi, j’avais prévu une petite salade de courgettes et carottes crues. Je sais que j’aurais pu jeûner davantage mais bon, ce n’est pas toujours évident, surtout en société :p.

Je suis content d’avoir pu être à l’écoute de mon organisme et d’avoir pu le laisser tranquille afin qu’il puisse s’occuper du nettoyage.  Moi qui aime manger vivant, j’ai été étonné d’avoir été coupé de toutes envies, cela est vraiment comme un redémarrage de la machine, on se sent calme, apaisé.

Il n’y a rien à faire, plus on mange sainement, plus rare sont les excès, plus on ressent les effets de ces derniers. Il est donc important de laisser le corps jouer son rôle principale: le nettoyage. Maintenant, je vais me refaire un stock de fruits et légumes afin de me refaire des jus!🙂

Avez-vous eu des expériences à propos du jeûne?

 

Alain

 

 

 

 

 

Mono-diète #1

Cela fait longtemps que je m’intéresse aux mono-diètes, plus accessible pour moi que le jeûne actuellement. J’ai récemment vu la vidéo de Julien Allaire sur la mono-diète de carottes et cela m’a directement semblé faisable. C’est la suite logique de mon parcours alimentaire.

J’ai donc réalisé mon petit challenge durant 1 jour:

  • Matin, environ 300-400 ml de jus de carottes avec un petit bout de gingembre et de curcuma.
  • Midi: environ 2-3 grandes carottes râpées (un bol bien rempli) avec un peu d’huile d’olive.
  • Soir: environ 3-4 carottes légèrement cuites à la vapeur avec un peu d’origan, persil, ail.

IMG_20160312_123932

Mon ressenti: légèreté, pas beaucoup d’énergie physique mais j’ai tout de même été marcher 30-40 min au soleil l’après-midi.

Étant un peu encombré à la gorge et au nez depuis quelques jours, j’ai déjà d’office moins d’énergie et moins d’appétit, j’ai aussi évité la salle de sport.

J’aurais pu faire 2 ou 3 jours mais je n’étais pas prêt pour cela en ce moment, j’estime que c’est un bon début pour une première et vu que je suis déjà très mince, c’est préférable. Au final, j’ai été étonné de manger si peu en une journée et d’avoir cette impression de vide intérieur sans avoir forcément un gros coup de faim, cela fait du bien à l’organisme de faire une « pause ». Le lendemain, j’ai recommencé à manger selon mes habitudes, peu à peu…

J’en referais des mono-diètes, à la pomme, à la banane, et pourquoi pas aux jus extraitx uniquement? Rien de tel que de tester et voir ce que cela procure, autrefois, j’aurais eu trop de doutes, de peurs. Maintenant, j’ai vu, lu, assez de témoignages, je n’ai plus peur de tester sur moi-même, gentiment, en fonction de mes ressentis.

 

Salon Planète Zen

La semaine dernière, je me suis rendu pour la première fois au salon Planète-Zen à Liège. J’y ai découvert pas mal de choses intéressantes qui me parlent assez bien (Reiki, Shiatsu, Iridologie,…).

En effet, parallèlement au domaine alimentaire, le côté « zen » m’a toujours plu et j’aime de plus en plus me poser avec de la musique douce voir aucun bruit et faire le vide, nous en avons toutes et tous bien besoin en cette époque où tout va trop vite. D’ailleurs, en ce moment, j’écris avec Michel Pépé dans les oreilles!  C’est peut-être aussi lié au fait que je suis en pleine lecture du livre « Le Pouvoir du Moment Présent« , qui nous redirige vers notre intérieur, au moment présent. Il faut être ouvert pour prendre la peine de s’intéresser à tout cela mais c’est d’une telle richesse… C’est par là que l’on peut mieux comprendre le sens de la vie contrairement au conditionnement dans lequel nous vivons depuis notre enfance.

logo-club-planete-zen

Les formations dans le domaine me tentent de plus en plus.  Cela dit, ici, j’ai juste fait une analyse plutôt rapide d’iridologie et le retour que j’en ai eu fût assez bluffant! J’ai directement été cerné: stress interne, fatigue continue, troubles digestifs. C’était clairement le cas, la faute à plusieurs petits détails qui ont leur importance: mastication trop courte, poumons pas assez oxygénés… Moi qui fait attention à beaucoup de choses pour optimaliser mon bien-être, j’ai effectivement encore des choses à améliorer. Je peux vous dire que j’ai commencé dès le repas suivant à être attentif et à sortir prendre l’air plus souvent! C’est d’une réelle importance, j’ai assez vite ressenti la différence. Donc pour ce type de consultation, je suis convaincu de son utilité, via une petite analyse de vos yeux, vous pourriez déjà prendre conscience de votre état de santé.

Si vous avez des expériences dans ce domaine, n’hésitez pas à laisser un commentaire🙂